Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Attentats de janvier 2015 : deux rescapés de l’Hyper Cacher racontent

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Attentats de janvier 2015 : les rescapés de l'Hyper Cacher racontent
Article rédigé par
E.Pelletier, O.Feniet, S.Thiebaut, F.Blevis, A.D'abrigeon - France 2
France Télévisions

Le procès des attentats de janvier 2015 se poursuit. Ce lundi 21 septembre, l’audience est consacrée à l’attaque de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes (Paris).

Eric Pelletier, journaliste pour France était en direct du Tribunal de Paris pour le 13 heures. "Un récit glaçant et des images terribles qui nous replongent dans cet après-midi du 9 janvier 2015. À 13h05, Amedy Coulibaly entre dans l’Hyper Casher, une caméra GoPro fixée sur son torse à des fins de propagande", a-t-il narré. À 14h30, le terroriste tente d’envoyer cette vidéo sur les réseaux sociaux, en vain, explique le journaliste.

"On va nous tuer pour rien, alors qu’on a rien fait"

Pour les rescapés, l’empreinte de l’attentat est indélébile. Noémie avait 27 ans en 2015, de confession juive elle avait l’habitude de se rendre dans cet Hyper Cacher, "rapidement on se rend compte qu’il n’y a rien, pas de porte, rien pour sortir et il y a deux chambres froides devant nous. On se dispatche dans ces chambres froides". Alain Couanon, fait partie des 17 otages : "On va nous tuer, pour rien. Alors qu’on a rien fait et je trouve que c’est ce qu’il y a de pire". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès des attentats de janvier 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.