Attentats de janvier 2015 : le témoignage d'un commissaire de police

La cour d’assises spéciale de Paris aborde l’attentat de l’Hyper Cacher. En janvier 2015, Amedy Coulibaly avait pris en otage le personnel et les clients du magasin. Quatre personnes ont été tuées. 

France 2

Le procès des attentats de janvier 2015 se poursuit. La cour d’assises spéciale de Paris aborde lundi 21 septembre l’attentat de l’Hyper Cacher, survenu le 9 janvier 2015. Eric Pelletier, journaliste pour France Télévisions, était en direct du Tribunal de Paris. "La cour d’assises s’est replongée dans 4h de terreur, explique-t-il. Un commissaire de la brigade criminelle est venu raconter minute par minute cette prise d’otage". En contact téléphonique avec le terroriste, le commissaire de police décrit "un homme calme, serein, mais sans empathie pour ses victimes. Un tireur qui recharge son arme mécaniquement, au point de leur demander s’il doit achever un blessé"

Les victimes seront appelées à témoigner

Amedy Coulibaly filme son acte avec une petite caméra fixée sur son torse à des fins de propagande. "Ces images, on ne les verra pas", poursuit Eric Pelletier. C’est un nouveau choc pour les victimes qui entendent la voix d’Amedy Coulibaly revendiquant son acte, par le biais d’un enregistrement diffusé dans la salle. Les victimes seront entendues demain, "ce sont leurs mots, leurs voix qui résonneront ici"

Le JT
Les autres sujets du JT
Une affiche en hommage aux victimes de l\'attentat de l\'Hyper Cacher, le 26 juin 2015 à Paris.
Une affiche en hommage aux victimes de l'attentat de l'Hyper Cacher, le 26 juin 2015 à Paris. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)