Cet article date de plus de huit ans.

Procès Agnelet : l'heure du verdict

Le procès de Maurice Agnelet touche à sa fin. Le verdict devrait être annoncé dans l'après-midi ce vendredi, par la cour d'assises d'Ille-et Vilaine. L'ancien avocat est jugé pour l'assassinat d'Agnès Le Roux, riche héritière d'un casino sur la Côte d'Azur, disparue en 1977. L'affaire reste une énigme : un dossier sans corps, sans preuve et sans témoin direct. L'avocat général a requis 20 ans de prison.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Avant de partir délibérer, les jurés entendront les dernières
paroles de Maurice Agnelet, celles que
tout accusé est en droit de prononcer avant le verdict. Après les coups de théâtre
de ces derniers jours,
on guettera sans vraiment y croire le rebondissement ultime
que constitueraient des aveux, mais c'est une hypothèse d'école, car comme l'a
plaidé son avocat, le meurtrier présumé d'Agnès Le Roux espère être "acquitté" .

Un rebondissement issu du clan familial

Au troisième procès de Maurice Agnelet, il y a eu le récit accusateur de son fils
Guillaume. Il s'est dit "persuadé" de la culpabilité de son père. Son autre
fils,Thomas, lui, croit toujours à son innocence, mais il a peur de l'impact des
déclarations de son frère sur la conviction des jurés, bien qu'il n'y ait "aucune
preuve". 
L'avocat général a requis 20 ans de réclusion criminelle. 

Le refus d'un verdict "divinatoire"

L'avocat général a requis 20 ans de réclusion criminelle, contre Maurice Agnelet. Son avocat dit "défendre un homme  accusé d'un crime" , mais défendre aussi "une
certaine idée de la justice"
. Me François Saint-Pierre ne veut pas de "verdict aléatoire, de verdict
divinatoire".

La cour d'assises de Rennes se
retirera dans la matinée pour apprécier ce qui est une preuve ou ce qui ne l'est
pas. Le verdict devrait être prononcé en milieu d'après midi vendredi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.