Cet article date de plus de dix ans.

"Pentagone français" : Bouygues va attaquer le Canard Enchaîné en diffamation

Le PDG du groupe Bouygues, Martin Bouygues, annonce que son groupe va attaquer le Canard Enchaîné en diffamation. Le journal satirique avait écrit début décembre que le constructeur était mouillé dans une information judiciaire pour corruption sur le site du futur état-major des armées à Paris, ce que Bouygues nie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Bouygues le jure : le groupe de BTP n'est pas impliqué dans l'enquête sur une affaire de corruption autour du futur état-major des armées à Balard, à Paris, surnommé le "Pentagone français".

Le Canard Enchaîné affirmait le contraire dans son édition du 7 décembre et Bouygues a décidé de passer à la contre-attaque judiciaire. Le PDG, Martin Bouygues, annonce dans une interview au journal Les Echos que le groupe va attaquer le journal satirique en diffamation. "Je suis en colère et je porte plainte. Nous allons assigner Le Canard enchaîné en diffamation dans les tout prochains jours pour avoir proféré des accusations infondées contre nous et laisser entendre que, dès lors qu'on est dans le BTP, on est malhonnête ", s'agace Martin Bouygues qui estime que "c'est insupportable. Les dégâts en termes d'image sont énormes ". "Il n'y a rien dans ce dossier qui concerne notre groupe ", assure-t-il.

Deux juges d'instruction, Serge Tournaire et Guillaume Daïeff, sont en effet saisis depuis février. Ils devront déterminer s'il y a bien eu corruption et éventuellement au profit de qui, a récemment dit une source judiciaire.  

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.