Cet article date de plus de huit ans.

Ouverture du procès d'anciens membres du cercle de jeu Wagram

Onze personnes vont être jugées jusqu'au 21 décembre devant le tribunal correctionnel de Paris. Elles sont soupçonnées d'extorsion de fonds et d'association de malfaiteurs. Pendant des années, deux clans corses se sont affrontés pour reprendre la main du très rentable cercle de jeu Wagram à Paris.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L'enquête sur le cercle Wagram a débuté en janvier 2011. À
l'époque, le célèbre clan bastiais de la Brise de mer a tenté de prendre le
contrôle du cercle de jeu parisien. Plusieurs membres du clan auraient menacé
les dirigeants du cercle et les auraient mis à la porte. 

Ce "putsch" est alors suivi en direct par les
policiers. Les dirigeants du cercle étaient en effet sur écoute, soupçonnés de
blanchiment. La justice estime que 100.000 à 200.000 euros étaient détournés
chaque mois du Wagram. Un établissement rentable avec ses tables de Poker où se
côtoient police, show-biz, politiques et voyous.

Sur les onze prévenus, trois sont toujours en cavale. Ils
sont visés par un mandat d'arrêt. Dans ce dossier, qui ressemble à un polar ou
plutôt à une série télé, un acteur de Mafiosa se retrouve également sur le banc
des prévenus.

Autre personne jugée, Philippe Terrazzoni, ancien directeur
des jeux du Wagram. Après avoir été évincé, il aurait tenté de récupérer sa
place par la force. Son avocat, Jean-Dominique Lovichi explique que son client "n'est
pas un voyou". "Les cercles de jeu sont sans doute les plus
surveillées sur la place de Paris"
, explique l'avocat. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.