Cet article date de plus de neuf ans.

Mise en examen du Britannique qui a égorgé ses enfants près de Lyon

Le parquet a annoncé, lundi, que le suspect était inculpé pour "homicides volontaires". Mais il n'a pas retenu la préméditation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photographie de l'hôtel de police de Lyon (Rhône) où un homme d'origine Britannique, qui a avoué avoir égorgé ses deux enfants, était gardé à vue, le 20 mai 2013. (JEFF PACHOUD / AFP)

Le Britannique, qui a reconnu avoir égorgé ses deux enfants samedi près de Lyon (Rhône), est mis en examen pour "homicides volontaires". Le parquet l'a annoncé lundi 20 mai, précisant qu'il n'a pas retenu la préméditation. Julian Stevenson, 48 ans, a été mis en détention provisoire, a poursuivi le parquet.

Divorce conflictuel

Interpellé samedi soir dans une rue de Lyon, ce père divorcé a avoué, dimanche en garde à vue, avoir tué ses deux enfants. La raison ? Un divorce conflictuel concernant leur garde. Le drame "est manifestement lié à une séparation douloureuse" d'avec sa compagne française épousée en 2005, et "des modalités d'exercice du droit de visite aux enfants qu'il considérait comme insuffisant", avait indiqué une source judiciaire, dimanche.

Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est la mère qui a découvert le drame. Samedi, elle se rendait chez son ex-mari, à Saint-Priest,  dans la banlieue de de Lyon, pour aller rechercher ses enfants. C'est là qu'elle aurait croisé son ancien époux, les vêtements tachés de sang.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.