Meurtre de Victorine Dartois : "Tous les moyens sont mobilisés", estime l'avocate des parents

L'avocate des parents de Victorine Dartois, la jeune fille retrouvée morte noyée le 28 septembre dernier à Roche (Isère), salue la "mobilisation très importante" des enquêteurs.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Roses blanches déposées près du lieu de découverte du corps de Victorine Dartois. (CÉLINE LOIZEAU / FRANCE-BLEU ISÈRE)

"Malgré la discrétion, le recul du procureur [...] on sent que tous les moyens sont mobilisés. La création de cette cellule d'enquête en est la parfaite illustration", a déclaré ce lundi Kelly Monteiro, l'avocate des parents de Victorine Dartois, sur France Bleu Isère. "Si jusqu'à aujourd'hui on avait un peu plus de 40 enquêteurs sur le terrain, on va quand même en avoir dix qui vont, toute l'affaire durant, être dépêchés dessus. C'est une mobilisation qui est très, très importante", a expliqué l'avocate.

"La nomination de trois juges d'instruction donne le ton sur l'importance qui est donnée à cette affaire [...] La famille fait preuve d'extrêmement de patience et de compréhension. C'est humain de penser que dans quelques mois ils le seront moins évidemment. Mais encore une fois, on fait confiance à la justice et tous les moyens sont mis en oeuvre pour retrouver cette personne car il est inenvisageable que ce crime reste impuni", a poursuivi maître Monteiro.

Un responsable de la gendarmerie précise que les conducteurs de 1 100 véhicules, habitués à circuler près des lieux où le corps de la jeune femme a été retrouvé, ont été contactés afin d'essayer de recueillir des témoignages sur son meurtre. 130 témoins ont également déjà été auditionnés.

Une information judiciaire contre X ouverte

Des déclarations qui interviennent après la conférence de presse du parquet de Grenoble (Isère) ce lundi après-midi. Une information judiciaire contre X a été ouverte pour "enlèvement, séquestration et meurtre". Trois juges d'instruction ont donc été désignés et des moyens supplémentaires ont été débloqués. Autre annonce faite par le parquet de Grenoble ce lundi, le nom de la cellule d'enquête dédiée créée pour tenter de résoudre le meurtre de la jeune femme : "HomRoche", pour homicide et Roche, pour homicide commis à Roche.

Les obsèques de Victorine, 18 ans, retrouvée morte dans un ruisseau à Roche près de Villefontaine, où elle habitait, auront lieu mercredi 7 octobre, à 14h30, en l'église Saint-Jean-Baptiste de Bourgoin-Jallieu. Un écran géant va être installé place Carnot pour permettre à celles et ceux qui le souhaitent de pouvoir suivre la cérémonie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.