Cet article date de plus de sept ans.

Meurtre de Natacha Mougel : la perpétuité requise

Dans son réquisitoire, l'avocat général a demandé la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une peine de sûreté de 22 ans, contre Alain Penin. "Le maximum légal", a-t-il commenté. A l'audience, l'accusé a reconnu avoir tué la jeune femme, partie faire du jogging, d'une centaine de coups, en septembre 2010.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Un criminel
"méthodique et froid" , avec "une manière d'opérer qui est celle d'un
serial-killer ou d'un serial-violeur"
: tel est le portrait que l'avocat
général, dans son réquisitoire, a dressé d'Alain Penin, le meurtrier présumé de
Natacha Mougel, agressé le 5 septembre 2010 alors qu'elle faisait un jogging à
Marcq-en-Baroeul - son corps avait été retrouvé le lendemain, lacéré d'une
centaine de coups de tournevis.
 

Pour cet homme,
Jacques Bouzigues a donc réclamé la perpétuité. "Il n'y a pas d'autre choix pour
vous que la peine maximale"
, assortie d'une période de sûreté de 22 ans, "le
maximum légal"
. "L'homme que vous
avez à juger est de la nitroglycérine humaine. Derrière l'apparence de la
banalité, il peut exploser à tout moment",
 a-t-il martelé.

Verdict dans la soirée

A l'ouverture de l'audience, Alain Penin a reconnu son crime. Ce jeudi, sommé par le père de Natacha Mougel de s'expliquer, il a bredouillé : "Je ne sais pas quoi dire. Je sais que ce que j'ai fait est impardonnable, monstrueux" .

Après les plaidoiries de la défense, le verdict est attendu dans la soirée de jeudi. 

Alain Penin avait
déjà été condamné pour viol en 2006, mais il était sorti, en conditionnelle, en

  1. Ce qui pose, évidemment, la question de la lutte contre la récidive...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.