Mediator : Jacques Servier pour la première fois face aux victimes

Le fondateur des laboratoires, âgé de 90 ans, s'est présenté au tribunal à Nanterre pour l'ouverture du procès pénal de ce scandale sanitaire. 

Dominique Verdeilhan, Guillaume Beaufils - France 2

Jacques Servier, 90 ans, s'est présenté devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour l'ouverture du premier procès pénal du Mediator, lundi 14 mai. Pour la première fois, le fondateur des laboratoires qui portent son nom faisait face aux victimes qui ont décidé de porter plainte pour obtenir réparation. Ce médicament, produit des laboratoires Servier et prescrit de manière détournée comme coupe-faim, serait responsable de la mort de 500 à 2 000 patients. Les hommes et les femmes qui ont porté plainte espèrent aussi de la compassion. Dominique Verdeilhan et Guillaume Beaufils pour France 2 font le compte rendu de cette première audience. 

Jacques Servier (assis, au centre) lors du procès du Mediator à Nanterre (Hauts-de-Seine), lundi 14 mai.
Jacques Servier (assis, au centre) lors du procès du Mediator à Nanterre (Hauts-de-Seine), lundi 14 mai. (MARTIN BUREAU / AFP)