"Mafia du CO2" : 283 millions d'euros de TVA détournés, l'affaire jugée à Paris

Douze personnes doivent être jugées à partir de ce lundi au tribunal correctionnel de Paris pour avoir détourné 283 millions d’euros en jouant sur la TVA des quotas carbone.

(L'Etat français a perdu 1,6 milliards d'euros en 18 mois avec cette arnaque des quotas carbone, entre 2008 et 2009 © MaxPPP)

On connaissait l'arnaque à la TVA qui consiste à acheter des biens hors taxe à l'étranger pour les revendre en France toute taxe comprise, sans rien reverser à l’Etat.

Les escrocs ont appliqué la recette à la nouvelle bourse du carbone, ouverte en 2008, qui permet l’échange et la négociation de droits d’émission de gaz à effet de serre. Pendant 18 mois les mêmes quotas carbone font des rotations entre la France et l'étranger, en passant par des sociétés fictives.

Une perte de 1,6 milliard d'euros pour l'Etat français

Quand Bercy réagit en juin 2009, l'Etat français a perdu 1,6 milliards d'euros. Le dossier jugé à partir de ce lundi et pendant tout le mois de mai porte sur près de 300 millions, dont 100 millions d'euros qui ont été retiré en cash en Israël.

Parmi les principaux prévenus, Arnaud Mimran, le financeur présumé, habitué des magazines people au bras de top model. Pour les juges son train de vie ne colle pas avec ses déclarations de revenus. Les enquêteurs ne manquent pas de rappeler la Bar Mitzvah de son fils, où un iPad a été envoyé en guise de carton d'invitation à 500 invités, dont Pharell Williams et Patrick Bruel.

A ses côtés dans le box des accusés, Mardoché Mouly, dit Marco ou  "Coco", celui qui a inspiré à l'humoriste Gad Elmaleh le personnage du millionnaire fantasque qui ne sait plus comment dépenser son argent.

Un des escrocs assassiné à Paris

L'un des escrocs présumé, Samy Souied, se méfiait des banques et gardait chez lui des montagnes de billets. Il n'en n'a pas profité longtemps, cet homme a été abattu en 2010 par deux hommes en scooter devant le Palais des congrès à Paris.

A LIRE AUSSI ►►► Une famille porte plainte pour violation du secret de l'instruction après un assassinat, peut-être lié à la "mafia du CO2"

Les enquêteurs se demandent s'il n'y a pas eu un différend autour du partage du magot. Trois autres cadavres se sont ajoutés dans l'entourage des escrocs. Un proche de Samy Souied a même désigné Arnaud Mimran comme le commanditaire du meurtre de Samy mais la justice n'a pas de preuve et l'accusateur ne viendra pas le lui dire en face. Comme quatre autres prévenus de ce dossier, il s'est mis à l'abri en Israël.