Lyon : une mineure mise en examen pour agression homophobe après avoir attaqué une gendarme et sa compagne

Une jeune femme de 17 ans a été placée en garde à vue et mise en examen après l'agression de deux femmes âgées d'une vingtaine d'années vendredi dans le quartier de la Part-Dieu. Selon le parquet de Lyon, il s'agit bien d'un acte homophobe.

Le quartier de la Part-Dieu, à Lyon.
Le quartier de la Part-Dieu, à Lyon. (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Une jeune femme âgée de 17 ans a été mise en examen dimanche 17 mars pour violences aggravées avec arme blanche et en raison de l'orientation sexuelle des victimes. Elle avait d'abord été placée en garde à vue pour l'agression d'une gendarme et de sa compagne vendredi 15 mars dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon.

Il s'agit donc bien d'une agression homophobe. Les autres jeunes filles - entre cinq et dix - présentes avec elle au moment de l'agression sont toujours recherchées. 

Blessée au visage

La compagne de la gendarme a été blessée au visage après avoir reçu un coup de cutter. Elle souffre d'une blessure superficielle. La gendarme agressée exerce à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Sur Twitter, l'association SOS Homophobie estime que "se tenir la main dans la rue ne doit plus jamais mettre personne en danger. Toutes nos pensées et notre soutien au couple de femmes agressé à Lyon vendredi soir".

Une attaque intolérable selon Marlène Schiappa

La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, s'est dit "outrée par l'agression lesbophobe ayant eu lieu à Lyon contre une gendarme et sa compagne", sur Twitter. "Cette violence est inacceptable et inexcusable. Tout mon soutien au couple. Halte au LGBT+phobies. Continuons à agir."