Loi justice : le Conseil constitutionnel censure l'activation à distance des téléphones portables dans certaines enquêtes

La mesure porte "une atteinte" au "droit au respect de la vie privée" qui "ne peut être regardée comme proportionnée au but poursuivi", ont tranché les Sages jeudi.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Le Conseil constitutionnel a censuré, jeudi 16 novembre, l'une des mesures les plus sensibles du projet de loi justice. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS /  AFP)

Le Conseil constitutionnel a censuré, jeudi 16 novembre, l'une des mesures les plus sensibles du projet de loi justice d'Eric Dupond-Moretti : l'activation à distance des téléphones portables et appareils électroniques pour écouter et filmer à leur insu des personnes visées dans certaines enquêtes.

La mesure porte "une atteinte" au "droit au respect de la vie privée" qui "ne peut être regardée comme proportionnée au but poursuivi", estiment les Sages dans un communiqué. Le Conseil a en revanche validé l'utilisation de cette technique pour de la géolocalisation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.