Cet article date de plus de dix ans.

Liberté conditionnelle possible pour Jean-Marc Rouillan à partir du 20 mai

Le tribunal d'application des peines de Paris a accordé la liberté conditionnelle à l'ancien dirigeant d'Action Directe mais le parquet pourrait encore faire appel.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Jean-Marc Rouillan bénéficie depuis mai 2011 d'un régime de semi-liberté à  Marseille. Si le parquet antiterroriste de Paris faisait appel, cette semi-liberté s'arrêtant le 19 mai, il devrait retourner en prison.

Jean-Marc Rouillan dirigeait le groupe armé d'extrême-gauche Action Directe. Arrêté en 1987, il a été condamné, avec trois autres membres, à la réclusion criminelle à perpétuité, notamment pour les assassinats de l'ingénieur général de l'armement René Audran et du PDG de Renault Georges Besse. La période de sûreté de 18 ans de son emprisonnement s'est terminée en 2005.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.