Cet article date de plus de cinq ans.

Le tireur présumé de Libération et de La Défense bientôt aux assises ?

Le parquet de Paris a demandé lundi le renvoi aux assises d'Abdelhakim Dekhar, pour avoir menacé ou tiré au fusil à pompe dans les locaux de BFMTV, Libération, blessant grièvement un jeune photographe, et dans le quartier de La Défense en 2013.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le directeur de la PJ parisienne, Christian Flaesch, présente une photo du suspect, lors d'une conférence de presse, le 18 novembre 2013 © REUTERS/Gonzalo Fuentes)

C'était en 2013. Le 15 novembre Abdelhakim Dekhar fait irruption dans les locaux de BFM-TV, armé d'un fusil à pompe. Il menace trois personnes présentes dans le hall. Trois jours plus tard, il tire dans les locaux du journal Libération , où il blesse grièvement un jeune photographe. Puis il tire plusieurs coups de feu devant le siège de la Société Générale, dans le quartier d'affaires de La Défense. Il prend aussi brièvement en otage un automobiliste.

Pour tous ces faits, le Parquet de Paris a demandé lundi son renvoi devant les assises. Dekhar a déjà été condamné par une cour d'assises en 1998 : il faisait partie à l'époque de l'équipée meurtrière Rey-Maupin. Et le parquet demande aussi le renvoi aux assises de l'homme qui a hébergé Dekhar après sa fuite. Cet homme est poursuivi notamment pour destruction de preuves, en l'occurence le fusil, et recel de malfaiteurs. C'est néanmoins son témoignage décisif qui avait permis d'interpeller Dekhar dans un parking.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.