Cet article date de plus de six ans.

La famille de la Française condamnée à Maurice dénonce une "mascarade"

Une Française de 27 ans été condamnée à 20 ans de prison pour trafic de Subutex, un substitut à l’héroïne, interdit sur l’Ile Maurice. Sa famille dénonce "une mascarade" et son collectif de soutien veut un second procès.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Aurore Gros-Coissy a écopé de 20 ans de prison, à Maurice pour trafic de Subutex © MaxPPP)

Le verdict est tombé vendredi à Maurice pour Aurore Gros-Croissy, arrêtée le 19 aout 2011 à l’aéroport avec 1.680 comprimés de Subutex dans ses bagages. En France, ce médicament est prescrit comme un substitut à l’héroïne, mais sur l’Ile Maurice, il est formellement interdit, étant considéré comme de la drogue. 

Vers un second procès 

La jeune femme âgée de 27 ans n’a pas encore dit si elle allait faire appel de la condamnation, prononcée vendredi à Port-Louis, la capitale de l'Ile Maurice. Son avocat dispose de 21 jours pour faire connaître la décision. Mais depuis la France, un collectif soutenant la Française a déjà fait part de son souhait d’obtenir un deuxième procès. Ce collectif regroupant des victimes de détournements de médicaments a dénoncé une "énorme erreur judiciaire". Il a été créé pour défendre le cas d’Aurore mais aussi ceux de cinq autres Français condamnés aussi à Maurice à de lourdes peines pour trafic de Subutex.

Le porte-parole du collectif, Farid Dekhli, estime que "dans ce verdict, il n’y a rien de cohérent ". 

"On s’est aperçu que cette affaire découlait d’un trafic de Subutex qui durait depuis près de 20 ans. C’est une véritable injustice, c’est surréaliste. Elle a été totalement piégée."

"Aurore a été piégée" : Farid Dekhli, porte-parole du collectif soutenant la jeune Française
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Aurore Gros-Croissy a toujours affirmé son innocence, depuis ces vacances vers Maurice qui se sont transformées en cauchemar. Elle soutient que les comprimés avaient été mis dans sa valise par son ex-petit ami mauricien. La mère du jeune homme est aussi impliquée dans cette affaire. Elle a été condamnée vendredi à la même peine que la jeune Française.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.