Cet article date de plus de neuf ans.

L'UFC-Que Choisir met en demeure l'éditeur du jeu vidéo Diablo III

FRANCE - En quatre jours, plus de 1 500 personnes ont "fait part de leur mécontentement" et de "l'enfer vécu" face à l'accès aux serveurs du jeu, qui a connu le meilleur démarrage jamais enregistré sur PC.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Diablo III, le troisième volet de la série lancée par Blizzard en 1997, est sorti le 15 mai 2012. (AP / SIPA )

"Un enfer", selon des consommateurs. Après avoir été interpellée, l'UFC-Que Choisir a mis en demeure mardi 12 juin la société Blizzard, éditrice du jeu vidéo Diablo III. L'association de défense des consommateurs l'enjoint de remédier sous quinze jours aux problèmes de connexion rencontrés par les joueurs, et de dédommager ceux ayant subi un préjudice.

En l'espace de quatre jours "seulement", plus de 1 500 personnes ont "fait part de leur mécontentement", précise l'UFC-Que Choisir, qui a lancé un appel à témoignages. "La grogne des joueurs se concentre essentiellement (90%) sur la problématique de l'accès aux serveurs, dès lors qu'il est soit impossible soit de mauvaise qualité, ce qui rend le jeu difficilement jouable", résume l'association.

Piégé par son succès 

Diablo III, troisième volet de la série lancée par Blizzard en 1997, a réalisé le meilleur démarrage jamais enregistré par un jeu vidéo sur PC. Plus de 3,5 millions d'exemplaires ont été écoulés le jour de sa sortie, le 15 mai. Mais conséquence de ce succès, l'accès au jeu, qui nécessite une connexion à un serveur sur internet, a été très difficile dès les premiers jours. Cela a suscité la colère des joueurs sur les réseaux sociaux.

"Comment admettre que Blizzard n'ait pas anticipé le succès de son jeu, pourtant annoncé comme le blockbuster de l'année ?", s'étonne l'UFC-Que Choisir. Le président et cofondateur de Blizzard, Mike Morhaime, a réagi fin mai. Il a dit "regretter" que "les préparatifs n'aient pas été suffisants pour assurer à tout le monde une expérience sans faille".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.