L'incendiaire de la rue Myrha, à Paris, condamné à 20 ans de réclusion criminelle

Thibaud Garagnon sera par ailleurs astreint à un suivi socio-judiciaire de 12 ans à sa sortie. En cas de manquement, il sera condamné à une peine supplémentaire de sept ans de prison.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'incendie au 4 de la rue Myrha, à Paris, le 2 septembre 2015.  (NORMAN GRANDJEAN / AFP)

Plus de cinq ans après les faits, le verdict est tombé, jeudi 10 décembre. Thibaud Garagnon, 24 ans, a été condamné à vingt ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Paris pour avoir volontairement incendié en septembre 2015 un immeuble de la rue Myrha à Paris, provoquant la mort de huit personnes, dont deux enfants âgés de 8 et 14 ans.

Le jeune homme a accueilli le verdict stoïquement. Il a été condamné en outre à un suivi socio-judiciaire de 12 ans à sa sortie et, en cas de manquement, à une peine supplémentaire de sept ans de prison.

L'avocat général avait requis mercredi une peine de 25 ans de réclusion criminelle, assortie d'une période de sûreté des deux tiers. Il avait demandé également un suivi socio-judiciaire de dix ans à sa sortie de prison et, en cas de manquement, une peine de sept ans. 

L'accusé a reconnu avoir mis le feu à une poussette entreposée au rez-de-chaussée, au bas d'un escalier en bois de l'immeuble du quartier de la Goutte d'Or". L'incendie s'était ensuite propagé à l'ensemble du bâtiment.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.