L'élue marseillaise qui avait refusé de marier deux femmes condamnée à cinq mois de prison avec sursis

Sabrina Hout doit également indemniser les deux victimes à hauteur de 1 200 euros.

Sabrina Hout au tribunal de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 1er septembre 2015.
Sabrina Hout au tribunal de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 1er septembre 2015. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Sabrina Hout, l'élue marseillaise qui avait refusé de marier deux femmes en août 2014, a été condamnée à cinq mois de prison avec sursis, mardi 29 septembre. L'adjointe à la maire PS du 8e secteur de Marseille (Bouches-du-Rhône) doit également indemniser les deux victimes à hauteur de 1 200 euros. Le parquet avait requis trois mois d'emprisonnement et 1 500 euros d'amende.

Elle avait falsifié le registre des mariages

Sabrina Hout avait expliqué avoir eu un malaise au moment de célébrer un mariage homosexuel, le 16 août 2014. Elle avait alors laissé officier un conseiller d'arrondissement qui n'était pas habilité à célébrer les unions, disposé un chevalet avec le nom d'un autre élu non présent et falsifié le registre des mariages.

L'adjointe à la maire Samia Ghali avait pourtant pu célébrer d'autres mariages dans la même journée. Un des agents présents à la cérémonie avait révélé l'affaire par une fiche de liaison à sa hiérarchie. L'acte de mariage, lui, a été annulé par le tribunal de grande instance de Marseille.