Cet article date de plus de cinq ans.

Justice : ouverture du procès en appel de l'ancien électricien de Picasso

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Justice : ouverture du procès en appel de l'ancien électricien de Picasso
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'ancien électricien du peintre et son épouse avaient été condamnés en première instance à deux ans de prison avec sursis pour le recel de 271 œuvres du peintre. Ils n'avaient cessé de clamer leur honnêteté.

L'ancien électricien de Picasso et son épouse détenaient un trésor dans leur garage : 271 œuvres de Picasso. Mais cet héritage qu'ils affirment avoir reçu en toute probité s'avère être aujourd'hui, pour les époux Le Guennec, un cadeau empoisonné. Devant la Cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), l'ancien électricien donne sa version : c'est bien Jacqueline Picasso, la dernière épouse du maître, qui lui a confié ce carton contenant des oeuvres.

Une version modifiée

"Voilà un homme qui serait un malhonnête et qui aurait attendu 40 ans pour sortir son trésor", ironise maître Dupond-Moretti, l'avocat des deux prévenus. Pendant 40 ans, l'ancien électricien du couple Picasso aurait donc conservé les œuvres sans même être conscient de leur valeur. Face à la Cour d'appel, il modifie aujourd'hui sa version : ce serait Jacqueline Picasso, brouillée avec la famille, qui lui aurait demandé de mettre de côté le précieux carton.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.