Justice : la marche est-elle efficace pour les jeunes délinquants ?

Sophie Neumayer, journaliste à France 2, donne des nouvelles d'Hugo, un jeune délinquant qui a effectué une marche comme peine alternative et fait le point sur cette solution proposée aux jeunes.

Voir la vidéo
France 3

Comment va Hugo ? "Il va bien, rassure la journaliste Sophie Neumayer. Cela fait deux mois qu'il a terminé sa marche. Il est toujours sur le droit chemin. Sa prochaine étape est sa formation en mécanique." En 18 ans d'existence, ce dispositif a fait marcher 200 adolescents en difficulté. Elle ajoute : "Bien sûr, certains abandonnent en route mais l'association Seuil souligne que 60% des jeunes améliorent leur comportement et pour la première fois, il y a deux ans, une jeune fille de 16 ans radicalisée a effectué cette marche de la dernière chance. Après cette expérience, elle a repris ses études et réussi ses épreuves de CAP vente."

30 000 euros pour 3 mois

Une peine alternative qui a un coût. La journaliste précise : "En effet, un éducateur s'occupe d'un seul jeune. Cela coute donc 30 000 euros pour trois mois. Mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'alternative coûte moins 20% moins chère que l'alternative pour le même jeune et la même durée que dans un centre éducatif fermé."

Le JT
Les autres sujets du JT
Justice : la marche pour réhabiliter les jeunes ? 
Justice : la marche pour réhabiliter les jeunes ?  (France 3)