Justice : la conciliation pour éviter la procédure

Pour éviter d'engorger les tribunaux, Hélène Erlingsen-Creste se déplace et tente de résoudre les conflits mineurs.

France 3

Hélène Erlingsen-Creste veut être rapide et efficace. Efficace comme la conciliation, justice qu'elle rend bénévolement dans quatre cantons de Gironde. Ce jour-là, dans un pavillon, le ton monte entre une propriétaire et un artisan qui a fait des travaux de peinture chez elle. Il refusait de venir jusqu'au courrier à entête de la conciliatrice. Les deux parties finissent par accepter un accord écrit qui évite la procédure. Il aurait fallu aller jusqu'à Bordeaux (Gironde) pour plaider, alors que la conciliatrice tient permanence une fois par mois dans une mairie rurale.

Un accord deux fois sur trois

Parfois, les parties sont vraiment fâchées. C'est le cas de deux voisins dont les clôtures mitoyennes évoquent presque la frontière entre les deux Corées. Les uns reprochent à l'autre de faire de la peinture dans un bungalow trop proche. La conciliatrice tente de rétablir le dialogue. Un espoir d'accord est entrevu, une rencontre est organisée. En cas de non-accord, elle rédigera un constat qui aidera le juge à apprécier la bonne foi de chacun. Sur 300 affaires par an, Hélène obtient un accord deux fois sur trois. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour éviter d\'engorger les tribunaux, Hélène Erlingsen-Creste se déplace pour résoudre les conflits mineurs.
Pour éviter d'engorger les tribunaux, Hélène Erlingsen-Creste se déplace pour résoudre les conflits mineurs. (France 3)