Justice : 48 personnes interpellés pour possession d'images pédopornographiques

Publié
Justice : 48 personnes interpellés pour possession d'images pédopornographiques
Article rédigé par
L. Szulewicz, M. Bonfils, F. Guibal, A. Marcel, S. Bourgeot, G. Desmalles, C. Gaillard, P. Jouanin - franceinfo
France Télévisions
Dans le cadre d'un plan coordonnée par l’Office central pour la répression des violences aux personnes, près d'une cinquantaine des personnes allant de 26 à 79 ans ont été interpellées. Une majorité sera jugée en 2023.

Devant cette école primaire de Carcassonne (Aude), l’heure était à la stupéfaction, le matin du vendredi 18 novembre. L’ancien directeur de l’établissement, âgé de 60 ans, a été mis en examen cette semaine pour détention, importation et mise à disposition d’images pédopornographiques. Un choc pour les parents d’élèves et le personnel : "C’était quelqu’un de très humain, qui était proche des enfants pour les aider dans les études. On a du mal à y croire quand même".

Des élus interpellés

Cette mise en examen intervient dans le cadre d’une vaste opération nationale coordonnée par l’Office central pour la répression des violences aux personnes. Au total, 48 individus âgés de 26 à 79 ans ont été interpellés, repérés grâce au traçage de leur adresse IP. Leur profil, monsieur tout le monde ou presque. Parmi les élus interpellés, un responsable du service municipal de la petite enfance dans l’Aveyron, âgé de 62 ans. En Côté d’or, c’est le maire d’Echenon, commune de 800 habitants, qui a été arrêté en possession d’images et de vidéos avec des mineurs de 5 à 15 ans, avec des poses suggestives, ou ayant des rapports sexuels entre eux ou avec des adultes. L’édile, qui a reconnu les faits, sera jugé en 2023.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.