Cet article date de plus de dix ans.

Julian Assange apparaît depuis le balcon de l'ambassade de l'Equateur à Londres

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a fait ce dimanche sa première apparition publique, au balcon de l'ambassade de l'Equateur à Londres où il est réfugié depuis deux mois. Il s'est livré à un réquisitoire contre les Etats-Unis qu'il a accusés de menacer la liberté de la presse dans le monde.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Julian Assange a invité le président américain Barack Obama à lever "la chasse aux sorcières" ouverte par les Etats-Unis à l'encontre de WikiLeaks . Pour Julian Assange, "WikiLeaks est sous le coup de menace, tout comme la liberté d'expression et la santé de l'ensemble de nos sociétés ". "Je demande au président Obama de prendre la bonne décision: les Etats-Unis doivent renoncer à la chasse aux sorcières lancée contre WikiLeaks ", a-t-il dit lors d'une allocution de dix minutes qu'il a conclue en levant les deux pouces en direction des médias internationaux.

L'ancien "hacker", menacé d'arrestation sur le sol britannique à la suite d'une demande d'extradition de la justice suédoise, s'exprimait depuis un balcon de l'ambassade d'Equateur, dans le quartier huppé de Knightsbridge,  où il a trouvé refuge depuis le 19 juin.

L'Equateur a accordé l'asile politique jeudi à l'Australien âgé de 41 ans. 

Londres a menacé de donner l'assaut à l'ambassade où Julian Assange est retranché, déclenchant la colèredu président Rafael Correo. Pour justifier sa position, le gouvernement britannique, qui considère que l'Australien devrait être extradé vers la Suède, dit appliquer la loi. L'intéressé affirme de son côté redouter d'être finalement livré à Washington, qui s'est pour l'instant tenu à l'écart du conflit diplomatique.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.