Cet article date de plus de cinq ans.

Jean-Louis Muller, acquitté, attaque l'Etat pour faute lourde

Acquitté du meurtre de sa femme en 2013, l'ancien médecin estime que la justice a commis une faute en lui refusant une réparation totale du préjudice occasionné par ses 600 jours de prison.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les indemnités fixées dans un premier temps à 367.000 euros ont été portées à 410.000 euros © MaxPPP)

L'ancien médecin Jean-Louis Muller, acquitté du meurtre de sa femme, a décidé d'attaquer l'Etat pour faute lourde, a-t-il annoncé lundi sur France Bleu Alsace. Il réclame une indemnisation de plus de deux millions d'euros, après avoir perdu "90% de ses revenus". 

Une "faute" de la justice, et non une "erreur"

Depuis plus de deux ans, il mène un combat pour être indemnisé car il a passé 600 jours en prison et perdu son cabinet médical. "On réclame une réparation intégrale du préjudice matériel et moral. Il ne faut pas oublier que j'ai perdu mon travail et que je me retrouve aujourd'hui avec 90% de mes revenus en moins" , a témoigné sur France Bleu Alsace celui qui tient désormais une chambre d'hôtes.

La justice lui a, pour l'instant, accordé une réparation de 410.000 euros. Jean-Louis Muller estime que c'est insuffisant et réclame 2,1 millions d'euros. Il attaque donc l'Etat pour faute lourde. "On voudrait faire acter que dans mon affaire, la justice n'a pas seulement fait une erreur mais une faute" , a expliqué l'ancien médecin.

Jean-Louis Muller a été condamné à deux reprises en 2008 et 2010 à 20 ans de prison pour le meurtre de sa femme Brigitte. Elle avait été retrouvée morte au domicile familial à Ingwiller (Bas-Rhin) en 1999. Jean-Louis Muller a finalement été acquitté en octobre 2013 à Nancy.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.