Institut Gustave-Roussy : l'empoisonneur présumé mis en examen

Arrêté mercredi, l'auteur présumé des empoisonnements de l'institut Gustave-Roussy de Créteil a été mis en examen ce vendredi. Il s'agit d'un ancien stagiaire du centre de lutte contre le cancer. Le 31 mars, trois chercheurs avaient été pris de vomissements et de maux de tête après avoir bu un café dans la salle de repos. 

(Maxppp)

Ce jeune homme de 24 ans aurait voulu se venger de l'institut
Gustave-Roussy où il était passé en stage. Il était jusqu'ici inconnu de la
police. Il a été mis en examen pour empoisonnement avec préméditation et
tentative de destruction par substance explosive pour avoir placé des bouteilles
de gaz dans un congélateur. C'était le 31 mars. Trois chercheurs avaient été
empoisonnés avec de l'azide de sodium, une substance toxique utilisée dans le
laboratoire.

Après avoir fait analyser
l'eau du robinet, l'hôpital avait conclu que le produit avait été versé dans la
bouilloire de la salle de repos. Immédiatement après avoir bu, les trois
chercheurs avaient recraché, mais ils avaient été pris de maux de tête,
vertiges, baisse de tension. Brièvement hospitalisés,  ils avaient pu sortir dans la journée. Mais la direction
estime que les conséquences auraient pu être plus graves, la dose était
potentiellement mortelle. L'ancien stagiaire aurait reconnu en partie les
faits. D'après le Parisien il était actuellement en stage au commissariat à
l'énergie atomique...