Cet article date de plus de huit ans.

Incendies de Lamor-Baden : le suspect écroué

Suite aux incendies en série dans la commune de Larmor-Baden depuis 2011, un suspect avait été interpellé lundi. Après presque deux jours de garde à vue, l'homme a été mis en examen et écroué.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France)

Depuis le dernier
incendie en date, le 10 avril à Larmor-Baden dans le Morbihan, l'hypothèse privilégiée par les enquêteurs était "celle
d'un résident de la commune" et "de sexe masculin". Il aura encore fallu attendre deux mois pour confirmer cette piste. L'homme de 40
ans, qui a été arrêté lundi à son domicile de Lamor-Baden, a été mis en examen et écroué.

"Compte tenu des
éléments recueillis au cours de l'enquête, et malgré ses dénégations, il a été
mis en examen et placé sous mandat de dépôt" (Magistrat)

Ancien commerçant du bourg, époux de l'épicière, client régulier du restaurateur du coin, l'homme de 47 ans était parfaitement intégré à Larmor-Baden. Mais depuis sa première incarcération, il y a quelques mois, l'auteur présumé des faits ne sortait plus de chez lui. Il se disait persécuté par la rumeur déclenchée par cette première arrestation.

Incompréhension des voisins

Les habitants de Larmor-Baden ne comprennent pas ce qui a pu poussé l'homme à agir de la sorte."Quel est l'élément declencheur qui l'a poussé à faire ça ?" Un restaurateur dont le commerce est parti en fumée s'interroge... Comme d'autres habitants de Larmor-Baden, il croit à peine à la culpabilité du suspect. 

Le mystère de Larmor-Baden

Depuis le premier incendie en décembre 2011, neuf habitations sont parties en fumée dans cette commune de 800 habitants. Touchant des résidences secondaires ou inhabitées, les différents incendies n'ont fait aucune victime. 

Les autorités locales n'avaient pas hésité à déployé les grands moyens : surveillance de la commune par la gendarmerie, de jour comme de nuit. Mise en place d'un groupe d'enquêteurs spécifiquement chargés du dossier. Opération de tests ADN concernant tous les hommes âgés de 15 à 75 ans de Larmor-Baden, soit pas moins de 400 hommes. Des efforts qui portent enfin leurs fruits.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.