Cet article date de plus de sept ans.

Iacono obtient l'annulation de sa condamnation et sera rejugé

Un nouveau procès pour Christian Iacono : l'ancien maire de Vence a obtenu de la Cour de révision l'annulation de sa condamnation ; il sera donc rejugé aux assises du Rhône pour le viol de son petit-fils - qui s'est depuis rétracté.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Le long feuilleton judiciaire de Christian Iacono n'est pas terminé : si la Cour de révision a annulé sa condamnation à neuf ans de prison pour viol, l'ancien maire de Vence, dans les Alpes-Maritimes, devra être rejugé, a décidé la juridiction. Qui, au passage, n'a pas suivi l'avocate générale qui ne voulait pas d'une telle révision.

Un nouveau procès se tiendra donc devant les assises du Rhône. Toujours pour viol. L'accusation tiendra-t-elle longtemps ? Ce qui avait conduit à sa condamnation à neuf ans de prison pour viol, en 2009 - confirmé en appel en 2011 - c'étaient les accusations de son petit-fils Gabriel. Quelques mois après le dernier procès, Gabriel s'était rétracté. 

La parole de l'enfant en question

En mars 2012, il avait expliqué avoir menti, "pour attirer l'attention" , avant d'être "convaincu par les divers médecins de la réalité de ses mensonges" jusqu'au premier procès ; le second aura été celui "des doutes" , qu'il n'a pas "osé formuler à haute voix" .

"Pendant 14 ans, cet homme a été accusé injustement" , a déclaré l'avocat de Christian Iacono, Me Gérard Baudoux. "La sacralisation de la parole de l'enfant est d'une dangerosité extrême, elle peut être l'un des vecteurs les plus sûrs de l'erreur judiciaire."

Aujourd'hui, Gabriel a demandé pardon à son grand-père, qui devra encore se soumettre au verdict d'une cour d'assises. Depuis 1945, seuls huit condamnés pour des crimes ont été acquittés après une procédure de révision.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.