Haut-Rhin : un quadruple infanticide résolu par hasard ?

Un couple interpellé et placé en garde à vue pour une querelle de voisinage a vu son ADN prélevé et la justice se rendre compte qu'il correspondait aux traces retrouvées sur les lieux d'un quadruple infanticide vieux de 14 ans.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est au palais de justice de Mulhouse (Haut-Rhin), qu'est arrivée jeudi 30 novembre la mère de famille présumée de quatre enfants assassinés. C'est sans doute l'épilogue d'une affaire sordide. Le 21 octobre 2003, un promeneur avait découvert à Galfingue les corps de quatre bébés en état de décomposition avancée et dissimulés dans des sacs poubelle. L'enquête avait établi que les quatre nourrissons étaient de la même mère, mais une enquête et un recensement n'avaient pas permis de la retrouver.

Une enquête rouverte en 2013

Rouverte en 2013, l'enquête a donc profité d'une banale altercation entre voisins, qui a conduit à l'interpellation d'un couple et à des prélèvements d'ADN qui ont permis de faire le lien avec le quadruple meurtre. Aujourd'hui à Galfingue, c'est un soulagement teinté de tristesse qui domine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 21 octobre 2003, dans la forêt de Galfingue (Haut-Rhin), un agriculteur avait découvert des sacs plastiques contenant les corps de quatre bébés.
Le 21 octobre 2003, dans la forêt de Galfingue (Haut-Rhin), un agriculteur avait découvert des sacs plastiques contenant les corps de quatre bébés. (MAXPPP)