INFO FRANCETV INFO. Grève des avocats : des plaintes pour violences vont être déposées après l'intervention des forces de l'ordre à Lille

Le bâtonnier de Lille, Vincent Potié, va déposer plainte, après l'évacuation musclée d'avocats manifestant devant le palais de justice, mardi.

Manifestation des avocats devant le palais de justice de Lille (Nord), le 20 octobre 2015.
Manifestation des avocats devant le palais de justice de Lille (Nord), le 20 octobre 2015. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Au lendemain des incidents survenus devant le palais de justice de Lille (Nord), lors de la grève des avocats, les "robes noires" ne décolèrent pas. Les images des avocats lillois évacués sans ménagement par les policiers ont choqué la profession. Des plaintes "vont être déposées dans les jours à venir", précise Vincent Potié, bâtonnier de Lille, à francetv info, mercredi 21 octobre.

Depuis une semaine, les avocats sont en grève contre la réforme du financement de l'aide juridictionnelle, portée par Christiane Taubira. La garde des Sceaux a finalement renoncé à prélever les caisses gérées par les avocats pour la financer, accédant à l'une de leurs principales revendications.

Suivez le mouvement en direct sur francetv info : 

Marche arrière de Christiane Taubira. Le gouvernement renonce à financer l'augmentation du budget de l'aide juridictionnelle par un prélèvement sur les intérêts de fonds placés dans des caisses (Carpa) gérées par les avocats, a annoncé la garde des Sceaux.

 Il s'agissait d'une des principales revendications des avocats, qui est satisfaite par la ministre.

Enquête après la manifestation de Lille. Selon Marc Bollet, le président de la conférence des bâtonniers, Christiane Taubira a demandé une enquête à ses services après les incidents de la veille à Lille.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AVOCATS

22h48 : Voici deux articles de francetv info qui pourraient vous intéresser pour aller plus loin dans l'actualité ou pour mieux la comprendre :

• Notre journaliste Julie Rasplus était à Lille où elle a rencontré deux avocates qui se sont fait molester lundi par les forces de l'ordre. "Le policier m'a saisie par les poignets, m'a traînée puis m'a fait une clé de bras", raconte l'une d'entre elles.


• Pourquoi y a-t-il une pluie d'étoiles filantes en octobre ? Comment les observer ? A quoi s'attendre ? Tout ce que vous devez savoir pour observer la pluie d'étoiles filantes visible cette semaine est dans cet article.

18h52 : Avocats traînés par terre ou saisis à la gorge, et robes arrachées. Hier, à Lille, la mobilisation contre la réforme de l'aide juridictionnelle a tourné à l'aigre avec l'intervention des policiers.

A Lille, les avocates Brigitte Sergni et Gaëlle Thual m'ont raconté ce qu'il s'est passé. Elles apparaissent dans les premières secondes de cette vidéo dont les images révoltent la profession.

18h52 : es plaintes pour violences vont être déposées après l'intervention des forces de l'ordre hier à Lille, annonce le bâtonnier de Lille à francetv info.

16h49 : Hier, à Lille (Nord), la police est intervenue pour ouvrir l'accès du palais de justice bloqué par quelque 200 avocats. "La police a chargé et environ cinq avocats se sont fait molester", avait alors rapporté le bâtonnier de Lille. Aujourd'hui, ce dessin rappelle cette épisode, dans les couloirs du palais de justice, où se trouve notre journaliste Julie Raplus.



(JULIE RASPLUS / FRANCETV INFO)

15h57 : Ma collègue Julie Rasplus est à Lille pour suivre la manifestation des avocats. En attendant la conférence de presse du bâtonnier de Paris et du président du Conseil national des barreaux, à 16 heures, elle live-tweete depuis le palais de justice.

15h30 : "C'est rien, ça ! Elle pense que c'est l'argent qui nous préoccupe... Ces 15 millions, c'est un leurre. Et il ne s'agit pas de l'argent de l'avocat, de notre chiffre d'affaire ou de notre bénéfice. C'est aux justiciables. Alors ça fera plaisir aux justiciables. Mais moi, à Lille, je continue à avoir des baisses d'indemnité pour les avocats de 20% sur les divorces et les dossiers de prud'hommes..."

Christiane Taubira a renoncé à financer l'augmentation de l'aide juridictionnelle en prélevant des fonds placés dans une caisse gérée par les avocats. Mais cela ne convainc pas le bâtonnier de Lille, interrogé par francetv info.

15h26 : Christiane Taubira a sollicité "une enquête interne des services afin d'avoir des explications" sur l'intervention des forces de l'ordre hier, pour déloger les avocats grévistes qui manifestaient devant le tribunal de Lille (Nord). Pascal Eydoux, président du conseil national du barreau, vient de l'indiquer au micro de BFM TV.

14h07 : La garde des Sceaux a répondu à l'une des demandes des avocats grévistes, mais pas à l'ensemble de leurs revendications. Pour comprendre ce qui a poussé les avocats dans la rue, vous pouvez lire cet article de ma collègue Camille Adaoust.

13h54 : Christiane Taubira renonce à prélever les caisses gérées par les avocats pour financer l'aide juridictionnelle.

12h38 : Les avocats protestent contre la réforme de l'aide juridictionnelle proposée par la ministre de la Justice dans le cadre du projet de budget de l'Etat pour 2016. Notre journaliste Camille Adaoust a détaillé les raisons de leur colère dans cet article, publié lundi.

12h34 : Manifestation des avocats à Versailles ce midi

12h34 : Les avocats manifestent également à Versailles (Yvelines). Dans les commentaires @une avocate nous transmet une photo.

12h35 : A Lille (Nord), les avocats lillois se rassemblent à nouveau tandis que les représentants de la profession rencontrent la garde des Sceaux, Christiane Taubira, à Paris. Une délégation d'avocats parisiens a prévu de rejoindre leurs confrères lillois, en signe de soutien.


07h45 : "16% des avocats assurent 84% des missions qui relèvent de l'aide juridictionnelle (...). Les avocats qui assurent cette aide sont mal rétribués, j'ai décidé de la rehausser. Nous n'avons cessé d'augmenter ce budget : voilà la réalité."

La garde des Sceaux évoque désormais le sort des avocats, qu'elle recevra à la mi-journée pour évoquer la question de l'aide juridictionnelle.