30 ans après, le procès de Francis Heaulme

Plus de 30 ans après les faits le double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle), Francis Heaulme comparaît devant les assises de Moselle ce mardi 25 avril. Il a toujours nié les faits.

France 3

Le procès vient de commencer, la salle d'audience pleine à craquer fait silence. Francis Heaulme entre dans le box. Celui que l'on appelle le "routard du crime", condamné pour neuf meurtres dont deux fois la perpétuité comparaît ce mardi 25 avril pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle), 30 ans après les faits.

Il nie en bloc

À Montigny-lès-Metz, le 28 septembre 1986, deux enfants de huit ans sont retrouvés morts le crâne fracassé aux abords d'une voie ferrée. Patrick Dils, 16 ans à l'époque, est condamné à la perpétuité puis acquitté. Reste Francis Heaulme, lui aussi présent le jour des meurtres. Des meurtres qu'il a toujours nié. Pour la mère de Francis Heaulme, il reste encore des zones d'ombres. Après avoir écouté le rappel des faits, Francis Heaulme s'est levé et a déclaré : "je sais que j'ai commis des meurtres, mais Montigny-lès-Metz, ce n'est pas moi".

Le JT
Les autres sujets du JT
Francis Heaulme dans le box des accusés, au premier jour de son procès, le 25 avril 2017. 
Francis Heaulme dans le box des accusés, au premier jour de son procès, le 25 avril 2017.  (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)