Fondation d'art Hamon : Pasqua et Santini condamnés à deux ans de prison avec sursis

Charles Pasqua et André Santini étaient poursuivis en tant que président et vice-président du syndicat mixte de l'Ile-Saint-Germain, une structure qui devait construire un musée en échange d'une donation de 192 oeuvres d'art par Jean Hamon. Le musée n'a jamais vu le jour.

(Maxppp)

Ce devait être un beau projet : un musée, sur l'Ile-Saint-Germain, dans les Hauts-de-Seine, pour abriter quelque 192 oeuvres d'art données par le collectionneur Jean Hamon. Sauf que le musée n'a jamais vu le jour. Et qu'il y a eu surfacturations et fausses factures...

Charles Pasqua et André Santini ont été condamnés à deux ans de prison avec sursis, en tant que président et vice-président du syndicat mixte de l'Ile-Saint-Germain. Le tribunal correctionnel de Versailles a assorti la peine de Charles Pasqua d'une amende de 150.000 euros et de deux ans inéligibilité. Pour André Santini, 200.000 euros et cinq ans d'inéligibilité. Tous deux font appel.