Florence Lamblin paiera ses impôts "à l'euro près"

L'élue écologiste mise en examen dans une affaire de blanchiment et soupçonnée de fraude fiscale reconnaît "une grave erreur".

Florence Lamblin le 19 février 2008 à Paris.
Florence Lamblin le 19 février 2008 à Paris. (CAROLINE GAUTRON / MAXPPP)

BLANCHIMENT DE L'ARGENT DE LA DROGUE - L'ex-adjointe EE-LV au maire du 13e arrondissement de Paris, mise en examen dans l'affaire de blanchiment d'argent entre la France et la Suisse, a promis, mercredi 17 octobre, de "régulariser" sa situation fiscale.

"J'ai décidé de suspendre mes activités et mandats politiques tant internes qu'externes jusqu'à la régularisation de ma situation fiscale", écrit Florence Lamblin dans un communiqué. Sans évoquer de démission, l'élue, qui concède "une grave erreur", précise qu'elle renonce également "aux avantages et indemnités qui sont attachés" à ces mandats.

L'impôt payé jusqu'"au dernier euro"

"L'impôt sera payé au dernier euro", promet Florence Lamblin, titulaire d'un compte en Suisse. Elle a demandé à son avocat, Me Jean-Marc Fedida, de "prendre contact" avec les services fiscaux "afin de régulariser [sa] situation fiscale et faire établir pour [son] compte des déclarations rectificatives".

"Je ne peux cependant laisser dire ou penser que je pourrais être liée d'une façon ou d'une autre à un trafic de stupéfiants par une bande organisée dont j'ignorais tout de l'existence", poursuit l'élue, mise en examen pour "blanchiment en bande organisée" et "association de malfaiteurs", et placée sous contrôle judiciaire.