États-Unis : l'ex-condamné à mort Mumia Abu-Jamal finira sa vie en prison

Trente ans après la condamnation à mort de cet ancien journaliste et militant noir pour le meurtre d'un policier blanc, les procureurs de Philadelphie ont renoncé à redemander l'application de la peine capitale. Il finira donc sa vie en prison.

(Reuters)

Dans son communiqué, le procureur de Philadelphie Seth Williams précise que   "Abu-Jamal ne sera plus condamné à mort, mais il restera derrière les  barreaux pour le restant de ses jours" . Mais il ajoute qu'il n'a "aucun doute ", sur le fait que Mumia Abu-Jamal, 57 ans, avait tué le policier Daniel Faulkner le 9 décembre 1981.

En avril dernier, la cour d'appel fédérale de Pennsylvanie avait suspendu la peine de mort prononcée en 1982 contre Mumia Abu-Jamal. Les juges avaient justifié cette décision en expliquant que les instructions données aux jurés lors du procès de 1982 étaient mal formulées.

Puis en octobre dernier, la Cour suprême des Etats-Unis avait rejeté  la demande de procureurs de Philadelphie réclamant que l'ancien journaliste engagé des Black Panthers soit à nouveau condamné à mort.
La décision prise aujourd'hui par les  procureurs de Philadelphie implique qu'il devrait finir sa vie en prison.

Mumia Abu-Jamal était l'une des symboles de la lutte contre la peine de mort. La pétition internationale lancée en 2010 pour le sauver a recueilli des dizaines de milliers de signatures dont celles de nombreuses personnalités comme Danielle Mitterrand. Il est également citoyen d'honneur de la ville de Paris depuis 2003.