Cet article date de plus de sept ans.

Enfants dealers, deux familles expulsées de leur HLM

La cour d'appel de Versailles a confirmé ce mardi l'expulsion de deux familles de leur logement HLM de Boulogne-Billancourt en région parisienne. Leurs enfants trafiquaient du cannabis dans le quartier. Elles ont été condamnées pour "troubles de voisinage". 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

La première décision date de 2012. la cour d'appel de
Versailles avait alors résilié les baux de quatre familles vivant dans des
logements HLM de Boulogne-Billancourt. Elles avaient été condamnées pour trouble
de voisinage, et en particulier en raison du trafic de drogue de leurs enfants
dans le quartier. Deux des familles avaient formé opposition à cette décision.
Rejugées en juillet dernier, leur condamnation a été confirmée ce mardi.

La cour d'appel de Versailles leur reproche "des
troubles de jouissance" qui avaient valu de nombreux avertissements à ces
locataires. Outre du trafic de drogue, il était également reproché aux enfants
de rouler trop vite en scooter et de dégrader les lieux.

Satisfaction du bailleur

"Nous sommes très
satisfaits de cette décision vis-à-vis de nos locataires à qui nous devons la
paix et la tranquillité publique"
, a commenté la direction du bailleur qui
ajoute :

"Les titulaires des
baux sont responsables civilement de tous les actes commis par les occupants du
logement"

"Ma cliente est
désespérée"
, a réagi pour sa part Me Philippe Chateauneuf, avocat d'une
locataire qui a été également déboutée de sa demande de relogement dans un HLM
en Ile-de-France. "Elle n'a pas les moyens de prendre un appartement dans
le parc privé
", a-t-il expliqué. Pour Philippe Chateauneuf, "ces
familles ne peuvent être victimes collatérales d'un de leurs enfants qui a fait
du trafic de drogue et qui était majeur".

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.