Cet article date de plus de neuf ans.

Edward Snowden demande l'asile auprès de l'Equateur

Le consultant américain à l'origine des fuites sur le programme de surveillance Prism a demandé l'asile à l'Equateur, d'après le ministère des Affaires étrangères du pays. Le jeune homme est arrivé à Moscou ce dimanche après-midi après avoir quitté Hong Kong, où il était réfugié depuis le 20 mai. Les Etats-Unis ont révoqué son passeport.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Tatyana Makeyeva Reuters)

Plus de doutes sur la destination d'Edward Snowden après son départ ce dimanche de Hong Kong, où il s'était réfugié après ses révélations sur le programme Prism. D'après le ministère des Affaires étrangères de l'Equateur, l'ancien consultant de la NSA a officiellement demandé l'asile dans ce pays d'Amérique latine. Dans la soirée, une source proche du dossier a annoncé que les Etats-Unis avaient révoqué le passeport d'Edward Snowden. Il "ne doit pas être autorisé " à continuer à voyager, a déclaré le département d'Etat américain.

Reste à savoir où se trouve actuellement le jeune homme de 29 ans. D'après plusieurs sources, il se trouvait à bord d'un vol vers Moscou. En l'occurence, personne n'a vu Edward Snowden aux contrôles douaniers de l'aéroport de Moscou.

Mais plusieurs passagers du vol SU213 d'Aeroflot affirment que l'Américain était bien à bord de l'avion en provenance de Hong Kong ce dimanche. L'ancien consultant aurait donc réussi à passer entre les griffes des émissaires de Washington envoyés sur le territoire chinois pour obtenir son extradition après qu'il eut été inculpé aux Etats-Unis. 

A bord d'une voiture diplomatique ?

D'après les passagers, une voiture s'est garée sur le tarmac à l'arrivée de l'avion. "Ils prenaient des bagages directement dans l'avion, cela semblait étranger ", affirme un Américain présent à bord. D'après des journalistes de l'AFP, une voiture diplomatique portant un drapeau équatorien était effectivement sur place. 

Dans
la foulée, Wikileaks dit avoit "aidé " Snowden à obtenir l'asile
politique "dans un pays démocratique" . Pour rappel, le fondateur du site internet, Julian Assange, est reclus à l'ambassade d'Equateur de Londres depuis un an. Il est sous
le coup d'un mandat d'arrêt. La Suède veut l'interpeller et il risque également
l'extradition vers les Etats-Unis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.