Disparition de Stéphane Kameugne dans la Marne : 14 ans après la mort de cet étudiant, sa famille demande la saisine du pôle cold case de Nanterre

D'après l'avocat de la famille, les "changements successifs de juge d'instruction" et "la faible mobilisation des services d'enquête" ont fait "patiner" les investigations.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des photos de Stéphane Kameugne présentées lors d'une marche blanche en hommage à l'étudiant retrouvé mort à Châlons-en-Champagne, le 18 décembre 2008; (REMI WAFFLART / MAXPPP )

La famille de Stéphane Kameugne, étudiant mort en 2008 à Châlons-en-Champagne (Marne), demande la saisine du pôle Cold Case du parquet de Nanterre, a appris franceinfo mardi 7 février auprès de son avocat, maître Didier Seban. Ses proches ont également l'intention de se mobiliser ce vendredi à Reims pour demander que "des moyens soient enfin mis en œuvre pour trouver le ou les auteurs de ce meurtre".

>>> "Cold cases" : au moins 107 dossiers ont été remontés par la police au nouveau pôle judiciaire dédié aux affaires non élucidées

L'étudiant à l'Ecole des Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne a disparu samedi 6 décembre 2008 à l'issue d'une fête organisée par son école. Il avait ensuite été retrouvé mort dans un canal proche de son école le 24 décembre. Une information judiciaire avait alors été ouverte pour "meurtre".

D'après l'avocat de la famille, les "changements successifs de juge d'instruction" et "la faible mobilisation des services d'enquête" ont fait "patiner" les investigations. La famille de la victime se "désole" également du fait que le parquet de Reims "qui n'a jamais joué de rôle actif dans l'enquête" ait refusé "d’accepter le transfert de ce dossier au pôle des crimes non élucidés du tribunal judiciaire de Nanterre."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.