Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Arthaud n'affiche "aucune solidarité" avec Valls face à Dieudonné

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
I-TELE
Article rédigé par
France Télévisions

La porte-parole de Lutte Ouvrière qualifie certes d'"immondes" les sorties de l'humoriste mais estime que le ministre de l'Intérieur "participe" également à ce "climat raciste".

Nathalie Arthaud condamne les propos de Dieudonné, "immondes, infects". Elle juge qu'"il faut les combattre". "En revanche", la porte-parole de Lutte Ouvrière n'entend afficher "aucune solidarité avec Manuel Valls", le ministre de l'Intérieur qui voudrait interdire les spectacles de l'humoriste. Elle s'en est expliquée, mardi 31 décembre sur i-Télé.

La responsable politique d'extrême gauche estime que le premier flic de France "participe" lui aussi "à tout un climat raciste" avec ses propos polémiques sur les Roms. Vouloir interdire Dieudonné "ne le rachète pas, lui", a tranché Nathalie Arthaud qui a "encore en tête les propos qu'il a tenus et qui étaient infects contre les Roms". "Qu'est-ce que ça veut dire, les Roms qui ne peuvent pas s'intégrer ? 17 000 en France, on nous explique que c'est insurmontable !", s'est insurgée l'ex-candidate à l'Elysée.

Interrogée sur l'éventualité d'arrêtés préfectoraux qui fermeraient les salles à l'humoriste, elle a observé : "Je ne vais pas me battre pour le droit à l'expression de Dieudonné, ça c'est sûr." Quant à l'hypothèse d'une loi contre la "quenelle", ce geste de ralliement de partisans de Diedonné accusé d'antisémitisme, la responsable LO a commenté : "Je ne vois pas l'efficacité de cela. S'ils inventent un autre geste pour des idées aussi nauséabondes, on n'en finit pas."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Dieudonné

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.