Cet article date de plus de sept ans.

Dieudonné affirme n'avoir "absolument aucun remords"

Le polémiste a accordé un entretien au magazine "Causeur". C'est sa première interview à un média français depuis le début de la polémique déclenchée par ses spectacles.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dieudonné lors d'une conférence de presse, au Théâtre de la Main d'Or, à Paris, le 11 janvier 2014. (ALAIN JOCARD / AFP)

"Soyons clairs : je n'ai absolument aucun remords." Dieudonné a accordé un entretien au magazine Causeur du mois de février. C'est sa première interview à un média français depuis la polémique sur son spectacle Le Mur, qui a été interdit.

"Certes, il m'arrive de faire des saillies plus piquantes que d'autres", a reconnu l'humoriste mais "heurter, choquer, c'est notre métier", s'est-il défendu. "Si certains ont été heurtés (...) par certains de mes propos, je m'en excuse le plus sincèrement du monde", a-t-il ajouté lors de cet entretien qui s'est tenu le 16 janvier dans son "quartier général", à Saint-Lubin-de-la-Haye (Eure-et-Loir).

"Le sionisme repose sur une logique et un esprit d'apartheid"

Dieudonné en a profité pour préciser son positionnement. "Je ne me sens pas du tout antisémite. Je n'ai absolument aucune haine particulière vis-à-vis du peuple juif, mais aucune attirance non plus", a-t-il expliqué.

En revanche, Dieudonné a dénoncé le sionisme. "Le seul problème de la France est le mensonge, dont le sionisme est l'une des expressions les plus flamboyantes", a-t-il déclaré. Et d'ajouter : "Le sionisme repose sur une logique et un esprit d'apartheid qui font le malheur de ce monde."

"J'aime bien écouter Faurisson"

Au cours de l'interview, il est interrogé sur la Shoah. A la question: "Vous ne croyez pas à l'authenticité du génocide juif ?", il répond de façon laconique : "Je ne suis pas du tout spécialisé dans ces choses-là." "Que les juifs soient morts dans les chambres à gaz ou ailleurs, c'est atroce. En même temps, j'aime bien écouter [le négationniste Robert] Faurisson", qui nie l'existence des chambres à gaz, a-t-il ajouté.

Sur le geste controversé de la "quenelle", Dieudonné a simplement botté en touche : "Faire une 'quenelle' est un geste potache qui n'a provoqué aucun acte de violence (...)"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Dieudonné

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.