Dans l'ombre de Dieudonné, sa compagne Noémie Montagne gère les affaires

Cette productrice est l'objet de toutes les attentions. Personnage de l'ombre, elle n'en est pas moins essentielle aux activités de l'humoriste.

Dieudonné lors de son spectacle \"Sandrine\", à Villerupt (Meurthe-et-Moselle), le 16 avril 2010.
Dieudonné lors de son spectacle "Sandrine", à Villerupt (Meurthe-et-Moselle), le 16 avril 2010. (MAXPPP)

Au gré des polémiques autour de la personne de Dieudonné et de leurs rebondissements, son nom est de plus en plus évoqué. Mais Noémie Montagne, compagne de l'humoriste, préfère rester dans l'ombre. Peu d'images, mais une vidéo diffusée sur YouTube, tournée le 13 juillet 2012. Le couple parodie un mariage religieux, face à une croix démesurée.

A la tête des Productions de la plume

Aussi discrète qu'essentielle, Noémie Montagne gère les Productions de la plume, au côté de la mère de l'humoriste. Selon les informations du Monde, qui a consulté les comptes de l'entreprise, elle en détient même la moitié des parts sociales. Et les affaires vont bien. Entre fin 2010 et fin 2012, le chiffre d'affaires est passé de 837 000 euros à 1,8 million d'euros. Il pourrait atteindre 4 millions d'euros en 2013, selon l'ancienne productrice de Dieudonné, Chrystel Camus. "Le résultat net a pratiquement quadruplé, atteignant 230 290 euros en 2012 contre 62 000 en 2010", poursuit le quotidien.

Noémie Montagne possède également deux propriétés en Eure-et-Loir, selon Le Canard enchaîné. L'une au Mesnil-Simon. L'autre à Saint-Lubin-de-la-Haye. Cette dernière dispose de studios de tournage et d'une maison, habitée par des "adeptes de Dieudonné", poursuit l'hebdomadaire satirique. L'humoriste avait été contraint de la mettre en vente, faute d'avoir payé l'intégralité de ses impôts. Mais les Productions de la plume l'ont rachetée en février 2013, pour 551 000 euros. A cette occasion, Noémie Montagne fait une rapide apparition, le visage caché, sur cette vidéo de La République du Centre.

Faire fructifier l'entreprise Dieudonné

Non sans succès, Noémie Montagne fait fructifier l'image de son compagnon. Un mois plus tôt, en janvier, elle a déposé les marques "quenelle" et "quenelle +" à l'Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi). La première doit permettre de commercialiser des boissons, alcoolisées ou non, en reprenant l'appellation du geste controversé devenu symbole de l'humoriste. La seconde vise le secteur des communications et télécommunications.

Cet épisode a fait naître des tensions dans l'entourage de Dieudonné. En témoigne un échange de courriels enflammé avec l'essayiste polémique proche de l'humoriste, Alain Soral, publié sur le site JSS News. La première accuse le président d'Egalité et réconciliation d'utiliser "la quenelle de Dieudonné ainsi que l’ananas" pour des autocollants. Le second reproche à la première "de ne parler que de commerce et d’argent, avec visiblement un sens moral et une élégance très peu développés". Contactée par francetv info, Isabelle Coutant-Peyre, l'une des avocates du couple, "dénonce des inventions et des falsifications" dans cet échange de courriels. 

Dernière activité de Noémie Montagne, une société nommée E-Quenelle. Créée début 2012 et spécialisée dans le conseil en relations publiques et communication, elle a généré un chiffre d'affaires de 88 150 euros cette année-là.

Menacée de mort, selon son avocate

Certains attribuent à Noémie Montagne une influence négative sur l'humoriste, à commencer par l'ancienne productrice de Dieudonné. "Si on écoutait [Noémie Montagne], ce serait grâce à elle que Dieudonné existe !", résume-t-elle dans les colonnes du Figaro (article sur abonnement). Chrystel Camus réclame 540 000 euros de recettes générées par le dernier spectacle, Foxtrot, qui n'auraient, selon elle, jamais été réglés par les Productions de la plume. Quant à Arabe Badji, ex-webmaster de la société, il décrit une femme qui "s'est installée dans la place en moins de deux semaines" et "a ensuite profité de la guerre des courtisans", toujours dans Le Figaro.

Maître Isabelle Coutant-Peyre préfère insister sur le harcèlement dont fait l'objet le couple. Epouse du terroriste Carlos, l'avocate a défendu, en 2009, Youssouf Fofana, chef du "gang des barbares", dont Dieudonné a demandé la libération. Cette fois, elle qualifie la situation de "chasse à l'homme intolérable. Dieudonné et Noémie Montagne ont reçu des menaces de mort." Interrogée sur les accusations d'antisémitisme adressées à la productrice, l'avocate assure que Noémie Montagne "ne fait pas de politique".