Deux dirigeants d'Uber renvoyés en correctionnelle pour pratique commerciale trompeuse

Thibaud Simphal et Pierre-Dimitri Gore-Coty, étaient en garde à vue depuis lundi. Les deux dirigeants de la société Uber en France sont convoqués devant la justice le 30 septembre.

(C'est l'application UberPop, qui permet à des particuliers de faire le taxi quelques heures par semaines, qui est principalement visée. © Maxppp)

Les deux dirigeants de la société Uber France sont convoqués devant la justice le 30 septembre. Ils seront notamment jugés pour "pratique commerciale trompeuse et fourniture de moyens d’exercice illégal de l’activité d’exploitant de taxi". 

Thibaud Simphal et Pierre-Dimitri Gore-Coty, respectivement directeur-général d'Uber France et directeur de la compagnie pour l'Europe du Nord, ont été placés en garde à vue lundi dans le cadre d'une enquête préliminaire sur l'application UberPop. Vendredi soir, Thibaud Simphal a défendu son entreprise sur France Info. Le parquet de Paris rappelle aussi qu'une enquête préliminaire a été ouverte en novembre dernier pour "exercice illégal de la profession de taxi".

Plus de 200 chauffeurs condamnés 

A ce jour, 202 chauffeurs ont fait l’objet de condamnations à des amendes dans le cadre de procédures simplifiées, un chauffeur a été condamné à 15 jours d’emprisonnement avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris. 79 procédures sont en cours de traitement.