Cet article date de plus de quatre ans.

Des avocats nantais écrivent au Père Noël pour demander un juge des affaires familiales

Dans une lettre adressée au Père Noël et placardée dans le palais de justice de Nantes, une vingtaine d'avocats ont demandé la nomination d'un septième juge des affaires familiales afin de traiter les milliers de dossiers en attente, a rapporté jeudi France Bleu Loire Océan.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un Père Noël lit une lettre à La Poste de Libourne (Gironde), le 20 décembre 2016. (GEORGES GOBET / AFP)

Une vingtaine d'avocats nantais ont placardé sur les machines à café du palais de justice de Nantes plusieurs copies d'une lettre adressée au Père Noël pour demander un septième juge des affaires familiales, a rapporté, jeudi 22 décembre, France Bleu Loire Océan.

La lettre est signée des "praticiens du droit de la famille de Nantes", qui ont souhaité rester anonymes. Selon eux, entre 1 700 et 2 000 dossiers, de demande de divorce, de pension alimentaire, ou encore de garde d'enfants, sont actuellement en attente. L'obtention d'un septième juge des affaires familiales aiderait à les traiter.

En plus d'avoir été accrochée dans le palais de justice, la lettre a été envoyée aux six juges des affaires familiales du Tribunal de grande instance. L'Ordre et la Cour d'appel ont déjà fait des démarches pour avoir un nouveau juge, en vain.

"Puisque la voie officielle ne fonctionne pas et que les confrères d'Orléans, via une annonce sur Le Bon Coin, avaient obtenu un juge en quatre semaines, on s'est dit que le Père Noël pouvait nous obtenir un juge en deux semaines", a déclaré l'un des avocats à l'origine de la lettre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.