Cet article date de plus d'un an.

Crash du Rio-Paris : le parquet général fait appel de la relaxe d'Airbus et d'Air France

Le tribunal correctionnel de Paris avait mis hors de cause, le 17 avril, les deux entreprises, jugeant que, si des "fautes" avaient été commises, "aucun lien de causalité certain" avec l'accident n'avait "pu être démontré".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une affichette annonçant le procès du cash Rio-Paris, à Paris, le 10 octobre 2020. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)

Le parquet général de Paris a annoncé, jeudi 27 avril, qu'il faisait appel de la relaxe prononcée par le tribunal correctionnel à l'encontre d'Airbus et d'Air France dans l'affaire du crash du Rio-Paris. La justice avait mis hors de cause les deux entreprises, le 17 avril, jugeant que, si des "fautes" avaient été commises, "aucun lien de causalité certain" avec l'accident n'avait "pu être démontré".

Le constructeur européen et la compagnie aérienne étaient poursuivis pour homicides involontaires, après la catastrophe survenue en 2009 qui a coûté la vie à 228 personnes. En interjetant appel de ce jugement, le parquet général entend donner "leur plein effet aux voies de recours prévues par la loi", précise-t-il dans un communiqué.

Lors de son réquisitoire, le parquet n'avait demandé aucune peine pour les deux groupes, au grand regret des parties civiles. Cette procédure judiciaire a déjà duré plus d'une décennie, avec un non-lieu en 2019 et un procès finalement ordonné par la cour d'appel de Paris en 2021.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.