Costumes offerts à Jack Lang : une enquête préliminaire ouverte le mois dernier pour abus de biens sociaux

L'ancien ministre de la Culture avait reçu des costumes de la part de la marque Smalto.

Jack Lang, lors de l\'inauguration de l\'exposition \"Splendeurs de l\'Ecriture au Maroc\" le 22 mars 2017.
Jack Lang, lors de l'inauguration de l'exposition "Splendeurs de l'Ecriture au Maroc" le 22 mars 2017. (CHRISTOPHE ENA / POOL)

Une enquête préliminaire a été ouverte du chef d'abus de bien sociaux le 12 mars 2019, concernant des costumes qui ont été offerts à Jack Lang par le propriétaire de l'entreprise de couture Smalto, Alain Duméril, a appris franceinfo de source judiciaire jeudi 2 mai, confirmant une information du journal L'Obs (article abonnés).

"Jack Lang s'est bien vu offrir des costumes par la société Smalto depuis quelques années, avait confirmé à L'Obs au mois de mars l'avocat de celui qui est aujourd'hui président de l'Institut du monde arabe, maître Laurent Merlet. Mais cela s'est fait à l'initiative du créateur Francesco Smalto, mort depuis (en 2015)", avait-il précisé, assurant que ces cadeaux n'avaient "jamais eu aucune contrepartie".

Déjà des costumes offerts par Thierry Mugler

L'avocat soulignait que "ce n'est pas la première fois que des couturiers proposent à Jack Lang de l'habiller" : "Depuis quarante ans, il a reçu ainsi des cadeaux compte tenu de sa notoriété. Cela s'inscrit dans une sorte de tradition d'ambassadeur de la marque." Le couturier Thierry Mugler lui avait ainsi déjà offert des vêtements par le passé, dont la fameuse veste à col Mao qui avait fait scandale à l'Assemblée nationale dans les années 80. La marque Yves Saint Laurent lui a aussi fait des dons, selon l'avocat. Une enquête a été confiée à la brigade financière.