Cet article date de plus de cinq ans.

Corruption : le sénateur PS Philippe Kaltenbach condamné à un an ferme

Le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné jeudi le sénateur socialiste Philippe Kaltenbach pour corruption passive à deux de prison dont un ferme, dénonçant des "faits d'une gravité extrême" et "un comportement déplorable" de l'élu. Philippe Kaltenbach va faire appel.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Philippe Kaltenbach, sénateur PS des Hauts-de-Seine et ex-maire de Clamart © Maxppp)

L'ancien maire PS de Clamart (Hauts-de-Seine) a également été condamné à une inéligibilité de cinq ans et 20.000 euros d'amende. Un jugement qui va bien au-delà des réquisitions du procureur, qui avait demandé le 22 septembre dernier une peine de prison avec sursis.

Le sénateur se dit victime d'un complot

Philippe Kaltenbach a été reconnu coupable d'avoir accepté de l'argent liquide de la part de l'un de ses adjoints, contre une promesse d'attribution de logement social. L'élu, qui nie les faits, a d'ores et déjà annoncé son intention de faire appel. "Je suis victime d'un coup monté visant à me salir et à m'éliminer politiquement, écrit-il sur son blog. Je n'ai jamais touché d'argent en échange d'un quelconque avantage ou d'un appartement."

A l'origine de l'affaire : une vidéo tournée en 2010 à l'insu du sénateur par son adjoint Mohamed Abdelouahed. On y voit ce dernier remettre une somme d'argent en liquide à Philippe Kaltenbach.

Les magistrats du tribunal correctionnel de Nanterre estiment que l'ancien maire de Clamart a "livré des explications maladroites et mensongères" pour justifier "un comportement déplorable, plus occupé par son seul intérêt électoral qu'à l'intérêt général". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.