Clichy-sous-Bois : le non-lieu en faveur des policiers annulé

La cour de cassation a annulé mercredi le non-lieu rendu en faveur des deux policiers, après la mort de Zyed et Bouna à Clichy-sous-Bois en 2005. Les deux adolescents avaient trouvé la mort dans un transformateur électrique.

(Maxppp)

C'est un avis que les familles de victimes espéraient depuis longtemps. La Cour de cassation a annulé mercredi le non-lieu rendu en faveur des policiers, après la mort de Zied et Bouna à Clichy-sous-Bois, contre l'avis du parquet général de cette même cour. Les deux adolescents avaient alors trouvé la mort dans un transformateur électrique en 2005. Un terrible drame qui avait été vu comme l'élément déclencheur des émeutes dans les banlieues françaises la même année. 

La perspective d'un procès est ouverte

L'affaire est donc renvoyée devant la cour d'appel de Rennes pour être rejugée. La procédure devrait déboucher sur un procès en correctionnelle pour des deux policiers pour* " non-assistance en personne en danger " .*

"C'est une grande avancée" juge Siyakha, le frère de Bouna

Les familles des victimes sont soulagées par cette décision rendue par la Cour de cassation. " C'est un grand jour pour nous et pour tous ceux qui ont partagé notre peine et notre douleur " , a estimé Siyakha, le frère de Bouna. Du côté des avocats des familles, c'est une victoire judiciaire : " La Cour de cassation rend hommage aux trois juges d'instruction qui étaient pour le renvoi. Nous voulions que l'affaire soit jugée ".

En octobre 2010, les deux policiers avaient été renvoyés par les juges d'instruction chargés de l'enquête devant le tribunal correctionnel pour " non assistance à personne en danger " mais le parquet de Bobigny avait fait appel. Suivant les réquisitions du parquet général qui estimait que les deux policiers n'avaient pas eu connaissance de la réalité du danger, la cour d'appel de Paris avait finalement prononcé un non-lieu en avril 2011.