Campagne de Sarkozy en 2007 : nouveaux éléments sur un possible financement libyen

Des notes émanant sans doute des services secrets ont été découvertes par hasard par la justice. Elles concernent le financement de la campagne de Sarkozy en 2007 par la Libye de Mouammar Kadhafi.

(Nicolas Sarkozy, fin mai © REUTERS/Susana Vera)

Encore une découverte susceptible d'assombrir l'avenir judiciaire de Nicolas Sarkozy. Cela concerne le possible financement de sa campagne électorale de 2007 par la Libye de Mouammar Kadhafi. Mediapart révèle mardi matin que des notes émanant sans doute des services secrets ont été découvertes par hasard par la justice. Une information confirmée par France Info.

C'est un différend entre avocats qui est à l'origine de cette découverte. Plusieurs cabinets parisiens ont été perquisitionnés, notamment celui de Thierry Lacoste, avocat -entre autres- du prince Albert de Monaco. Des documents ont été saisis. Le magistrat chargé de la perquisition est alors tombé sur d'étrange notes blanches, confidentielles, ressemblant à des documents émanant des services de renseignements.

Des documents rédigés par un journaliste proche des services secrets

Mediapart révèle que ces notes évoquent le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy par le colonel Kadhafi. Toujours selon le site d'information en ligne, Me Lacoste aurait expliqué que ces documents avaient été rédigés par un journaliste proche des services secrets.

Le juge Serge Tournaire, en charge du dossier libyen, tient absolument à verser ces notes à son dossier mais l'ordre des avocats s'y oppose. A ce stade de l'enquête, le juge Tournaire ne disposerait pas de preuve matérielle étayant l'hypothèse d'une possible corruption du clan Sarkozy. Joint par France Info, l'avocat Thierry Lacoste chez qui ces documents ont été trouvés a déclaré n'avoir "aucune déclaration à faire ".