Biens mal acquis : le fils du président de Guinée équatoriale jugé à Paris

Le vice-président de Guinée équatoriale, Téodorin Obiang, est jugé à Paris ce lundi 2 janvier dans l'affaire des biens mal acquis. Il est accusé d'avoir investi en France avec des fonds publics détournés.

France 3

Un hôtel particulier au milieu de l'avenue Foch à Paris. Six étages, une bonne centaine de pièces avec un hammam, une salle de sports et une discothèque, pour une valeur estimée de 100 millions d'euros. Dans le garage, une dizaine de voitures de luxe. Tous ces biens, et beaucoup d'autres, appartiennent à Téodorin Obiang, le fils du chef de l'État de Guinée équatoriale et la justice se demande comment ils ont été acquis.

Détournement de fonds publics

Les juges d'instruction français suspectent le vice-président de Guinée équatoriale d'avoir détourné des fonds publics de son pays pour acquérir tous ces biens en France. Son avocat assure qu'il n'en est rien et que ces accusations sont des calomnies provenant d'opposants politiques. La Guinée équatoriale a demandé un report du procès. Réponse mercredi 4 janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Teodorin Nguema Obiang, fils du président de Guinée équatoriale Teodoro Obiang et vice-président du pays en charge de la sécurité et de la défense, arrive à la cathédrale de Malabo pour célébrer son 41e anniversaire, le 25 Juin, 2013. 
Teodorin Nguema Obiang, fils du président de Guinée équatoriale Teodoro Obiang et vice-président du pays en charge de la sécurité et de la défense, arrive à la cathédrale de Malabo pour célébrer son 41e anniversaire, le 25 Juin, 2013.  (JEROME LEROY / AFP)