Cet article date de plus de neuf ans.

Béziers : Un légionnaire reconnaît avoir tué Adeline "par dépit amoureux"

Le corps immergé de cette pâtissière de 25 ans, mère d'une petite fille de 2 ans et demi, a été découvert jeudi à Fleury (Aude).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le procureur de la République de Béziers, Patrick Mahé, lors d'une conférence de presse le 15 février 2012.  (PIERRE SALIBA / LE MIDI LIBRE / MAXPPP)

"Il reconnaît les faits et reconnaît avoir agit seul et par dépit amoureux." Le meurtrier présumé d'Adeline Beau, disparue à Béziers depuis samedi dernier et retrouvée morte jeudi dans le gouffre de l'Oeil Doux, sur la commune de Fleury (Aude), devrait être mis en examen samedi 18 février pour assassinat, a indiqué le procureur de Béziers, Patrick Mathé.

L'ex-compagnon de la jeune femme, Mansour Larabi, 36 ans, découvert mardi soir inconscient dans une chambre d'hôtel à Narbonne (Aude) après avoir tenté de se suicider, a été entendu par un juge d'instruction samedi matin.

"La préméditation n'a pas encore été retenue"

Le légionnaire d'Aubagne (Bouches-du-Rhône), déclaré déserteur depuis le 9 février, était d'abord resté mutique puis a dans un premier temps nié avoir tué la femme qu'il avait rencontrée il y a cinq mois mais qui lui avait signifié la fin de leur relation.

"Les résultats d'autopsie ont confirmé la strangulation dans la nuit de vendredi à samedi", a indiqué Patrick Mathé, précisant que "pour l'heure, la préméditation n'avait pas encore été retenue. Des vérifications sont en cours".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.