Bébés congelés dans l'Ain : la mère condamnée à 23 ans de réclusion

La Cour d'assises de l'Ain a condamné jeudi à 23 ans de réclusion criminelle une mère de 34 ans qui a tué et mis ses deux bébés dans un congélateur. Elle avait déjà été condamnée pour un premier infanticide en 2002.

(Audrey Chabot dans le box des accusés de la Cour d'assises de l'Ain © Maxppp)

La Cour d'assises de l'Ain a condamné jeudi une mère accusée d'avoir tué ses deux bébés. Audrey Chabot, âgée de 34 ans, a noyé et mis ses nouveau-nés dans un congélateur en 2013. La justice l'a condamné à 23 ans de réclusion. Elle devra également se plier à un suivi socio-judiciaire avec injonction de soins pendant cinq ans. L'avocat général avait requis 27 ans. A l'énoncé du verdict, Audrey Chabot a demandé pardon à son fils de 15 ans, "pardon de t'avoir abandonné et de t'avoir donné cette vie-là ".

C'est le petit ami d'Audrey qui avait alerté les gendarmes en 2013. Il avait retrouvé un petit corps dans le congélateur, la gendarmerie en trouvera un second. En garde-à-vue, la maman avait reconnu avoir accouché en 2011 et 2012 et avoir noyé ses enfants dans le bac à douche. L'avocat d'Audrey Chabot avait plaidé que la "prison n'apporterait rien dans le cas " de sa cliente, "au comportement plus pathologique que criminel ".

Audrey Chabot était en état de récidive et venait de sortir de prison, après un premier infanticide en 2002. Un enfant dont elle avait clandestinement accouché dans les toilettes. Elle avait été condamnée à 15 ans de réclusion mais liberée en 2010 car les psychiatres ont estimé qu'elle "ne présentait pas de risques de récidive ". L'avocat général a pointé du doigt les insuffisances du suivi psychologique.