Cet article date de plus de huit ans.

Antiterrorisme : deux militaires de la base navale de Toulon arrêtés

Ils ont été placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attentat contre une épicerie casher à Sarcelles, en 2012. L'un d'eux a été relâché.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux militaires de la base navale de Toulon, accusés de "vol de matériel", ont été arrêtés lundi 17 juin 2013. 

Rebondissement dans l'enquête sur l'attentat à la grenade qui a visé une épicerie casher à Sarcelles (Val-d'Oise), le 19 septembre 2012 : deux militaires ont été arrêtés lors d'un coup de filet antiterrosite, indique Europe 1, jeudi 20 juin.

Il s'agit de deux officiers mariniers, âgés entre 20 et 25 ans, de la base navale de Toulon. Ces officiers mariniers, interpellés lundi, sont accusés de vol de matériel militaire, au moins un gilet pare-balle et un casque lourd. "Élément troublant : le frère d'un des suspects est un jihadiste qui combat en Syrie aux côtés des islamistes anti-Bachar Al-Assad", ajoute Europe 1.

L'un d'entre eux est toujours en garde à vue

L'attaque à la grenade qui a touché une épicerie casher à Sarcelles avait conduit au démantèlement d'une cellule islamiste, composée de personnes ayant pour certaines le profil de délinquants convertis à "l'islam radical", indiquait en octobre dernier le procureur de la République de Paris. 

L'un des deux militaires suspects a été remis en liberté mercredi soir après 48 heures de garde à vue. Le frère du jihadiste parti en Syrie est lui toujours en garde à vue. Au cœur des interrogations des enquêteurs : la destination réelle du matériel que le militaire est soupçonné d'avoir volé : devait-il servir à sa reconversion dans la sécurité privée ou à alimenter un réseau terroriste ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.